Prophétique Témoignage

Vision du ciel et de l’enfer – John Bunyan

Ecrit par Aisha B.

J’ai récemment lu un bouquin de John Bunyan « Vision du ciel et de l’enfer » qui m’a bénie et qui a juste augmenté ma soif de Dieu et ma gratitude pour ce qu’Il a fait pour moi.  A la fin de ce livre de 92 pages, je me suis sentie privilégiée d’appartenir à Dieu. Je vous le recommande!

Voici un extrait de ce que John Bunyan a vécu alors qu’un ange l’emmenait visiter le ciel:

Il me saisit et me dit: «Ne crains point, car j’ai été envoyé pour te montrer des choses que tu n’avais jamais vues.» Et avant que je ne m’en sois rendu compte, je me trouvai enlevé au-dessus de la terre qui, loin, sous mes pieds, m’apparaissait comme un petit point, un tout petit point, comparé au monde de lumière dans lequel je venais d’être transporté.

Je dis à mon guide: «O! que mon seigneur ne soit point offensé si je lui pose une ou deux questions.» Il répondit: «Parle. C’est mon devoir de répondre à toute question que tu me poseras, car je suis un esprit envoyé pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut.»

Je demandai: ‘J’aimerais être éclairé sur notre globe, qui loin, sous nos pieds, diminue continuellement, tandis que nous montons de plus en plus haut et qui apparaît encore plus ténébreux depuis que nous sommes entrés dans ces régions de lumière.»

«Ce petit point, répondit mon guide, qui paraît si ténébreux, est le monde dont tu étais un des habitants il y a quelques instants. D’ici, tu peux te rendre compte de sa petitesse et combien sont vains les efforts de ceux qui, à sa surface, travaillent, peinent et usent toute leur force et leur temps pour s’en procurer une partie en risquant, oui, en perdant leur âme précieuse et immortelle, si précieuse que le Prince de Paix nous a dit que «même si un homme gagnait tout le monde, ses gains ne pourraient pas compenser une si grande perte.»

Et la grande cause d’une telle folie est que les hommes ne veulent pas regarder aux choses d’en haut. Car, de même que, au fur et à mesure que tu montais vers ces régions de lumière, le monde t’apparaissait de moins en moins grand, de plus en plus méprisable, ainsi en sera-t-il pour ceux des hommes qui, par la foi, dirigeront leurs coeurs vers les choses d’en haut.

Si les fils de l’homme pouvaient connaître le monde tel qu’il est, ils ne le convoiteraient pas comme ils le font. Mais, hélas! ils sont dans un état de ténèbres et le pire, c’est qu’ils aiment marcher dans les ténèbres. Quoique le Prince de lumière soit descendu parmi eux, et leur ait montré clairement la vraie Lumière de la Vie, ils continuent à marcher dans les ténèbres parce que leurs œuvres sont mauvaises.»

Je lui demandai de nouveau: «Qu’est cette multitude de formes noires et horribles qui planent dans l’air au-dessus de la Terre dont j’aurais été terriblement effrayé si je ne m’étais aperçu qu’à ta vue, ils s’enfuyaient comme s’ils n’étaient pas capables de supporter la lumière éclatante dont tu es revêtu?»

Il me répondit: «Ce sont les esprits déchus, apostats qui, à cause de leur orgueil et de leur rébellion ont été jetés hors du ciel pour errer dans les airs, liés de chaînes de ténèbres et gardés pour le jugement du grand jour selon le décret du Tout-Puissant. Ils sont aussi autorisés à descendre dans le monde pour éprouver occasionnellement les élus et pour tourmenter les hommes méchants et pécheurs.

Quoique tu les voies maintenant comme des formes noires et horribles, ils ont été pourtant autrefois des Fils de lumière, revêtus de robes d’un éclat glorieux comme celle que tu me vois porter. Bien que leur chute ait été la conséquence du péché conscient, ils sont remplis de rage et de méchanceté contre le Dieu béni à jamais dont ils redoutent et haïssent la puissance et la majesté.»

«Mais, dis-moi, ô mon heureux compagnon, quelques-uns d’entre eux n’ont-ils plus aucun espoir d’être réconciliés avec Dieu après un certain temps d’attente?»

«Non, pas du tout. Ils sont perdus à jamais. Ils furent les premiers à pécher sans avoir été tentés et aussitôt, ils ont été jetés hors du ciel. De plus, le Fils de Dieu, le Messie béni par qui seul le salut peut être obtenu, ne prit point sur lui la nature angélique; il abandonna les anges apostats à leur état de perdition et se revêtit Lui-même de la nature de la postérité d’Abraham. Pour cette raison, ces esprits sont remplis de méchanceté contre les fils des hommes, car ils sont tourmentés à la pensée de voir ceux-ci faits héritiers du ciel, tandis qu’eux-mêmes sont destinés à l’enfer.»

A la suite de cette révélation, John s’est retrouvé au ciel où il a vu la gloire que Dieu nous réserve. C’est juste merveilleux!!! Et cela m’encourage à me sanctifier encore plus, à me préparer!

Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur. (Hébreux 12:14)

Puis, l’ange l’a emmené en enfer où il a vu les tourments qui attendent ceux qui m’auront pas cru en Jesus. En voici un extrait.

Conduit en enfer

Nous étions arrivés maintenant dans les territoires de l’enfer situés dans le centre de la terre. Là, dans un lac sulfureux de feu liquide, limité par la chaîne de diamant du décret fixé par le ciel, Lucifer était assis sur un trône brûlant, ses yeux effrayants étincelants d’une fureur infernale, et pleins de rage à cause de ses douleurs ardentes.

Ces démons errants que nous avions vu voler devant nous tandis que nous venions du ciel avaient, – je le remarquai, – averti de notre arrivée, ce qui excitait le vacarme de tout l’enfer.

Lucifer exhalait ses horribles blasphèmes contre le Dieu béni, et les prononçait d’un air plein d’arrogance et d’orgueil. «Que désire celui- qui-envoie-le-tonnerre? Il a toujours ce ciel dont le sceptre radieux aurait dû être tenu par ma main; et, au lieu de ces espaces où jamais la lumière ne s’éteint, il me confine hors de mon héritage légitime, dans cette sombre maison de mort, de tristesse et de douleur! Quoi! voudrait-il me prendre l’enfer aussi, pour qu’il vienne m’insulter jusqu’ici? Ah! Ne pourrais-je obtenir une autre bataille pour réprouver; je voudrais ébranler le ciel et faire vaciller son trône brillant! Je n’aurais pas peur non plus du dernier degré de sa puissance bien qu’il ait des flammes plus ardentes que celles dans lesquelles il me jette. Bien qu’autrefois j’aie perdu la bataille, la faute n’en fut pas à moi! Aucun esprit ailé sous la voûte du ciel ne promet la victoire plus que je ne le fis. Mais, ah! continua-t-il avec une voix changée, cette bataille est perdue et je suis jugé, condamné pour toujours à ces sombres territoires! Du moins, est-ce encore un réconfort pour moi que le chagrin de l’humanité tienne compagnie à ma douleur. Et depuis, je ne peux rien contre celui-qui- lance-le-tonnerre, je veux assouvir ma rage extrême sur les humains!»

Je fus stupéfié d’entendre son discours impie et ne pus m’empêcher de dire à mon guide «combien ses blasphèmes sont récompensés avec justice!»

«Ce que tu as entendu de cet esprit apostat est tout à la fois son péché et sa punition; pour chaque blasphème qu’il vomit contre le ciel il rend l’enfer plus brûlant pour lui.» 

Cliquez sur ce lien pour télécharger le livre et lire la suite de Vision du ciel et de l’enfer — John Bunyan.

Bonne lecture!


Vous aimez mes méditations? Abonnez-vous dès aujourd’hui sur ma page Facebook, sur Twitter ou sur Youtube ou cliquez sur suivre, puis saisissez votre adresse e-mail pour être informé(e) des nouvelles publications! Me contacter : remplissez ce court formulaire ou utilisez cette adresse e-mail : passionpourchrist@gmail.com

Partager, c'est aimer
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au sujet de l'auteur

Aisha B.

Chrétienne, épouse, maman, docteur, blogueuse, web-developer, web-administrateur de blogs de ministres de Dieu, ma passion est d'impacter ma génération et de faire connaître Jésus-Christ par le moyen des médias. Mon désir le plus profond est de voir des adorateurs que Dieu recherche se lever, et de voir des familles restaurées dans la francophonie.

Laisser un commentaire

2 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :